Un peu d'Histoire

L’escrime est un sport de combat.

Le principe est simple : il s’agit de toucher un adversaire avec la pointe ou le tranchant (estoc et taille) d’une arme blanche sur les parties valables sans être touché.

On utilise trois types d'armes : l’épée, le sabre  et le fleuret.

Ces trois armes sont sexuées : épée féminine et masculine, fleuret féminin et masculin et sabre féminin et masculin. Les épreuves sont individuelles ou par équipes. Elles sont donc au nombre de douze.

L'escrime est l'un des sports où le français est la langue officielle.

Chaque pays utilise sa langue pour les compétitions nationales, mais dès que la compétition devient internationale, le français est obligatoire pour l’arbitrage. « En garde ! Êtes-vous prêts ? Allez ! Halte ! » L’arbitre dispose, en plus, d’un code de signe pour expliquer chaque phrase d’armes.

 L'escrime est l'un des tout premier sport Olympique :

- le fleuret discipline olympique depuis 1896 pour les hommes et 1924 pour les femmes

- l’épée est discipline olympique depuis 1900 pour les hommes et 1956 pour les femmes

- le sabre est discipline olympique depuis 1896 pour les hommes et 2004 pour les femmes

C'est par ailleurs le sport qui a rapporté le plus de médaille à la France de l'histoire de l'Olympisme avec 116 médailles.

Origines

Si l’on considère l’escrime comme l’art de manier les armes de poing, son histoire commence à l’aube de l’humanité.

La conception moderne de l’escrime apparaît en même temps que l'arme à feu. Jusque là, les techniques devaient s'adapter aux protections que portaient l'adversaire et notamment la cotte de mailles ou l'armure. Avec l'apparition de la poudre, la course en avant entre l'outil offensif, l'épée, et la protection, l’armure, perd sa raison d’être : l'arme à feu rend caduque l'armure, et même dangereuse, car ralentissant le mouvement de la cible. L'épée devient alors plus fine et plus légère.

L’histoire de l’escrime peut être partagée en deux étapes : la première est la marque d’un glissement progressif de l’activité guerrière vers une forme d'art martial où le beau geste et l’élégance morale l'emportent ; la deuxième est un nouveau glissement, plus rapide celui-là, entre l'art martial et la pratique sportive contemporaine.

En Occident, c'est durant le siècle de Saint Louis qu’apparaissent dans les écrits les premiers maîtres d'armes professionnels. On reconnaît alors que manier l’épée nécessite un enseignement à la fois théorique et pratique, et cet enseignement est recherché par la noblesse, qui risque fréquemment sa vie sur le champ de bataille, et qui est la seule à pouvoir prétendre à la possession d'une belle épée de qualité.

Au XVe siècle l'escrime connaît sa première révolution avec l’invention de la rapière. Cette arme, exceptionnelle pour son époque à tous les points de vue, va complètement transformer l’approche de la discipline. C’est le premier pas vers une escrime de loisir : il s'agit des premiers concours et compétitions d'escrime, qui prennent la suite des anciens tournois pour une noblesse qui voit les derniers feux de la chevalerie. La rapière apparaît en Espagne vers 1470 et son usage se répand progressivement dans toute l’Europe de l’Ouest.

En France, la codification de l’escrime, la définition de ses termes et l'organisation d'une pédagogie de l'escrime eu lieu au cours du XVIIe siècle par des maîtres d’armes tels que Le Perche du Coudray, Besnard ou Philibert de la Touche. L’absence de masque de protection à treillis métallique conduit à l'élaboration de la phrase d'armes.

Les règles actuelles n'ont été définitivement fixées que très tardivement. Il a fallu que soit créée la Fédération Internationale d’Escrime (FIE) pour que les règles soient enfin acceptées par tous les pays. En juin 1914, la FIE réunie en commission à Paris rédige les règlements des trois armes mettant fin à quinze ans de polémiques.

Vidéos sur la rapidité d'exécution au sabre (en anglais)

OUVERTURES

Lundi-Mardi

Mercredi-Vendredi

& Samedi

 

  • Icône de l'application Facebook
ADRESSES

NANTES, Collège Lycée ND de Toutes Aides,

rue des Epinettes
 

LA MONTAGNE, Francis Lespinet

rue de la Gaudinière
 

Tel: 06 16 76 20 45

 

Visitez notre page  pour accéder aux dernières nouvelles du club!
 

© Copyright ERNM . all rights preserved.

NOUS TROUVER
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now